Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

bibliographie

catalogue d'exposition

catalogues
d'expositions
collectives

textes dans
catalogues

livre

textes dans périodiques

quotidiens et
hebdomadaires

extraits de texte

Bruce Jenkins

Louise Ismert, Alain Pelletier

Nicoles Gingras

Patrick Mathieu

Fabrice Montal

bibliographie

Catalogue d’exposition


Ismert, Louise (extrait)
“Alain Pelletier : Persée.id.Méduse”. Musée d’Art contemporain, Montréal, CA. 2001 24p.

 



Catalogues d’expositions collectives


Magnetic North
Walker Art Center, Minneapolis, 2000, 383p.


Magnetic North
Walker Art Center, Minneapolis, 2000, 8 p. Dépliant


La peinture au Québec, une nouvelle génération
Musée d’Art contemporain de Montréal, Canada, 1985, 45p.


Montréal-tout-terrain
Montréal-tout-terrain, Montréal, Canada, 1984, 71p.




Textes dans catalogues


Gale, Peggy
“An other videoscape”. Magnetic North. Minneapolis : Walker Art Center, 2000 p.340-359. Pelletier p.58


Gingras, Nicoles
« Les voix du corps », Exploration narratives. Les mois de la photo à Montréal 2007 p.237-250.


Gingras, Nicole (extrait)
“Body, voice, narrative”. Magnetic North. Minneapolis : Walker Art Center, 2000. p.84-97. Pelletier p.95-96


Jenkins, Bruce (extrait)
“Film to video/video to film: two case studies from Canada”. Magnetic North. Minneapolis : Walker Art Center, 2000. p. 162-169. Pelletier. p.167-168




Livre


Montal, Fabrice (extrait)
“Alain Pelletier : Corpusculaire“. Québec. La Bande vidéo. 1999. 18p.




Textes dans périodiques


“Avec World Trade Opera, Alain Pelletier décompte la fin du monde.” Convergence. No 24 / vol. 3 nº 6 , oct 2003. p.28-29


Beaudet, Pascale
“Montréal-tout-terrain”, Vie des Arts, vol xxx, no 120, sept. 1985


Campeau, Sylvain
“L’excès même de l’opéra.” ETC, No 72 , automne 2005.


Léger, Danielle
“Montréal-tout-terrain”, Vangard, vol 13, no 10, déc./jan. 1984-85


Mathieu, Patrick
“L’Archange: oper’installation” Theater Forum. No 28, La Jolla, CA, hiver/automne 2006. p. 44-48


Massoutre, Guylaine
“Mutation dans le théâtre électronique et les arts médiatiques.” Jeu : Cahiers de théâtre. No 77 ,déc. 1995. p.152-157


Payant, René
“Montréal-tout-terrain”, Parachute, no 40, sept./oct. 1985


Payant, René
“Paysages multiples”, Spirale, oct, 1984


Pelletier, Alain
“Corps glorieux” Inter : art actuel. No 63, sept. 1995. p.30-31


Tiffet, Paul
“Montréal-tout-terrain”, Parachute, no 37, déc./jan./.fév.


Tourangeau, Jean
“Montréal-tout-terrain”, Vangard, vol 14, no 7, sept. 1985

Quotidiens et hebdomadaires


« Onze lauréats aux Rendez-vous du cinéma », Le Devoir, 1996


Baillargeon, Stéphane
« Champ Libre envahit l’Usine C », Le Devoir, 1995


Bentley Mays, John
« Quebec artist heed the call of tradition », The Globe and Mail, 1985


Bérarida, Catherine
« Le cinéma québécois se recycle dans la vidéo », Le Monde, 1996


Bouchard, Julie
« Vertiges extrêmes, Die Dyer », 1999


Bouchard, Julie
« Un espace de liberté », 1999


Beaucage Réjean
« L’Archange », Voir, 2005


Crevier, Lyne
« Dons d’organes », Ici, 2001


Cron, Marie-Michèle
« Le centre de création vidéo de Montbéliard-Belfort récompense Alain Pelletier », Le Devoir, 1993


Cron, Marie-Michèle
« Images sans frontières », Voir, 1995


Cron, Marie-Michèle
« Bandes maitresses », Voir, 1995


Cormier, Pierre-Paul
« La fleur vide», Le Droit,1986


Couëlle, Jennifer
« Prix de la vidéo à Alain Pelletier», Le Devoir, 1996


Couëlle, Jennifer
« La vidéo emboîte le pas », Le Devoir,1996


Daigneault, gilles
Le Devoir, 1985


Delgado, Jérome
« World Trade Opéra », La Presse, 2004


Delgado, Jérome
« Le mythe de Persée en vidéo », 2001


Gingras, Claude
« L’Archange », La Presse, 2005


Kaptainis, Arthur
« L’Archange », The Gazette, 2005


Lamarche, Bernard
« Corps diffractés », Le Devoir, 2001


Lamarche, Bernard
« Le corps sidéré », Le Devoir, 2001

Lamarche, Bernard
« Corps à corps médiatique », Le Devoir, 2002

Lamarche, Bernard
« Où il est question de dégénérescence et de restauration du corps ». Le Devoir, 2001

Lapointe, Bruno
« L’Archange, le procès multidisciplinaire du mal », Journal de Montréal, 2008


Lehmann, Henry
« Straight world, spirit world », The Gazette, 2001


Lehmann, Henry
« The art of flickering flow », Mirror, 1995


Lepage, Jocelyne
« La peinture au Québec, une nouvelle génération », La Presse, 1985


Lepage, Jocelyne
« Zen et petit chevaux de bois », La Presse, 1984


Mavrikakis, Nicolas
« La mort dans les yeux », Voir, 2001


McLeod, Dayna
« Medusa Manifesto », Hour, 2001


Sabbath, Lawrence
« Museum gives Young quebecers their due », The Gazette, 1985


Toussignant, François
« L’Archange », Le Devoir, 2005


Trudel, Clément
« Exil et sensualité à l’honneur », Le Devoir, 1999



extraits de texte

 

Bruce Jenkins, Film to vidéo/Vidéo to film : Two case studies from Canada. First published in Magnetic North: Canadian Experimental Video ©2000 Walker Art Center and produced in conjunction with Video Pool Inc. and the University of Minnesota Press. [Die Dyer]

« Like the unfortunate protagonist in Peter Greenaway’s Draughtsman’s Contrat (1982) Pelletier’s vidéo artist is guilty not simply of hubris, but an arch complicity in deploying his recording media in service of social control. While the former work turned on issues on class position and property rights, the latter opens up more fondamental questions about the rights to one’s own body and image. »

 

Louise Ismert, Alain Pelletier, Alain Pelletier, un entretien réalisé par Louise Ismert. 2001 Musée d’Art contemporain, catalogue d’exposition de Persée.id.Méduse. [Persée.id.Méduse]

 « A.P. C’est cette oscillation entre des perceptions extrêmement polarisées qui m’intéresse. Violence et vulnérabilité. On est en présence de corps évanescents, lumineux—représentation qui interpelle des notions spirituelles, métaphysiques—et simultanément des organes qui les composent. Ces personnages sont des écorchés de lumière. On a la douce immatérialité de la lumière et la violente matérialité de la chair. C’est un fracas perceptif.

 Il est certain que chacun des trois organes convoque une dimension symbolique. Pour id. par exemple on dira que les poumons appellent l’idée de « souffle de vie ». Mais ce qui m’intéresse, c’est que lorsqu’on est debout, immobile au milieu de l’installation, l’expression a une tout autre résonance. La présence réelle des organes nous projette à l’autre bout de la perception. L’expression « souffle de vie » peut atteindre une valeur plus profonde, primitive. Elle est déchirée par le choc perceptif. C’est comme si elle épuisait sa valeur symbolique, sa prétention transcendantale, devant le tas de chair de l’organe devant nous. »

 

Nicoles Gingras, Body, voice, narrative. First published in Magnetic North: Canadian Experimental Video ©2000 Walker Art Center and produced in conjunction with Video Pool Inc. and the University of Minnesota Press. [Die Dyer]

« The text […] is pure sound material : looped phrases, modulated vocal textures, word transformed through répétition. As an aural material having the same status as noise, sound, and music, the text is handled in the same manner as the images of the body : undergoing multiple transformations, manipulations, even mutilations. Associations with the pictural world of Francis Bacon is unavoidable ; for both artists, distortion and the torque of bodies, faces, and spaces are the interpretations, of the concrete manifestation of, the mobility of perception. »

 

Patrick Mathieu, L’homme foudroyé, portrait d’Alain Pelletier. 2005 [L’Archange, Opér’ installation]

« Il y a, chez Alain Pelletier, contradiction entre la recherche d’exploration rationnelle d’un monde, ce qui lui fournit le cadre général de l’oeuvre, et le traitement interne de son iconographie. À l’intérieur de la structure raisonnée du propos tenu, les thèmes et icônes procèdent par dérives sémantiques qui, à  partir de liens logiques, nous font basculer vers un système de connotations schizophréniques. Cette présence de la schize constitue un point central dans son oeuvre, peut-être sa constituante la plus porteuse d’affect. La schize y atteint une force d’expression inouïe parce qu’elle n’est jamais un sujet traité, un thème, mais plutôt une conséquence du propos. Le traitement traduit la réaction de l’artiste envers son sujet et induit en cela celle du spectateur. »


Fabrice Montal. Alain Pelletier : corpusculaire. Édition La Bande vidéo et film de Québec. 1999

« Il est devenu un réceptacle synthétiseur. Il accumule en lui des morceaux d’expériences. Ce sont les fruits d’une arborescence intellectuelle qui l’a transdiscipliné : théâtre, arts visuels, danse, Buto, philosophie, littérature…Il ne peut faire autrement que de le redonner aux autres.

Du don, il retiendra surtout l’attitude désobligée, celle qui interroge. Nous le voyons dans son obsession qui apparaît fondamentale, celle qui explore les limites du corps. Cette quête semble l’avoir guidé depuis ses débuts, marqué. Elle dénote une volonté de fuite pour pouvoir établir la reprise de contact, volonté de montrer ses territoires intimes sous un autre jour, en les  exprimant par la philosophie et la lumière. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alexandre Robertson Dufour